roots.lu

 

Genealogical Data from Luxembourg

Wer die Vergangenheit nicht ehrt, verliert die Zukunft; wer keine Wurzeln hat, kann nicht wachsen ! (Friedensreich Hundertwasser)
If we do not honour our past, we lose our future. If we destroy our roots, we cannot grow !
 
HOME
 
Family books
Parish registers
Census 1766
 
Shop
Order
 
National Genealogical Day
Questions & Responses
Guestbook
 
Jeanne MEYERS-KAYSEN
Georges EICHER
Emile ERPELDING +
Jean Marie GUEIBE +
Norbert HAMES +
Henri KAUFMANN +
Charles THIELEN
Fons WILTGEN
 
luxroots.com
more favorites
 
2 users online
 
 
web Admin
 
 
Le doyenn de MERSCH
Les Aides et Subsides annuels de la province de Luxembourg, contributions prtendument volontaires, slevaient en 1757 quelque 490.000 florins, mais ne touchaient presquexclusivement les bourgeois et les paysans. Dans un souci de justice limpratrice Marie-Thrse ordonna le 12 mars 1766 tous ses sujets sans exception dtablir un relev de leurs biens terriers, afin de pouvoir fixer un taux de contribution sur les revenus respectifs de tout propritaire foncier, y compris les nobles et le clerg. Ceci constitue le Cadastre de Marie-Thrse proprement dit.

Dans le mme souci et en complment de lenqute sur la proprit foncire, par dcret du 26 juillet 1766, le prince Charles de Lorraine, gouverneur gnral des Pays-Bas mridionaux (1741-1776) ordonna les mesures prendre pour effectuer un dnombrement de la population du Luxembourg.

Le 5 aot de la mme anne le Conseil Provincial de Luxembourg chargea les curs de lexcution de cette charge dans leurs paroisses. Un Comit pour le Dnombrement du Luxembourg, prsid par le comte Philippe de COBENZL, se chargea de lexcution de lordonnance et du rassemblement des listes. Manifestement les listes authentiques, runies Luxembourg et aujourdhui perdues, ont t recopies par les soins des greffiers, membres de ce comit, e.a. probablement Pierre LEISTENSCHNEIDER, encore connu par la publication subsquente dun relev des localits de lancien Duch. Cette procdure de copiage, manifestement destine plaire au rcipiendaire, expliquerait la lecture et lcriture souvent dficientes des noms des localits, voire des fautes de lecture videntes des patronymes traits. Lcriture fioritures pourtant bien lisible et qui annonce dj les paraphes du sicle suivant, devait en imposer au Prince-Gouverneur et peut encore nous plaire aujourdhui.

Mais, le dfaut le plus regrettable que ces listes prsentent pour le gnalogiste est sans doute le fait que les pouses portent trop souvent le patronyme de leur poux, sans que leur propre nom de famille apparaisse. Lnumration du nombre des mariages par maison est un faible moyen pour rtablir dune manire tant soit peu claire la situation familiale. En outre il est dommage que les liens de parent entre les diffrents membres dune famille et dune maison ne ressortent pas des indications fournies. On peut parer ce dfaut en combinant les donnes de ce recensement avec les donnes trouves dans dautres sources: Registres paroissiaux, livres de justice, actes notariaux, etc. En tout cas ce recensement reprsente un complment trs utile pour la connaissance de notre population, de la rpartition des noms de famille, par une photographie assez exacte de la population des localits traites pour cette poque. Cest enfin un ouvrage qui nous renseigne assez bien sur loccupation, la profession des gens dalors.

Le document renseignant sur le dcanat de Mersch comporte 325 localits dont 8 sont situes sur lactuel territoire belge, 18 en RDA et 299 au Luxembourg, raison pour laquelle nous avions commenc ce travail rgional pour lanne de Luxembourg, Ville Europenne de la Culture 2007". Rappelons nos autres publications dj parues dans cette srie: Les doyenns de Stavelot, dOuffet et de Bastogne. Le doyenn de Longuyon a t enregistr par Mme Carine DEBART-HOUBAILLE avec son quipe. Elle a encore en chantier les doyenns dArlon, de Graide et dIvoix. Pour notre part, nous envisageons encore de publier moyen terme le doyenn de Bitbourg.

Le recensement du doyenn de Mersch comporte quelque 38.618 individus dont 11.984 hommes, 12.900 femmes, 7.227 garons et 6.603 filles ; tout ce monde se rpartit dans 5.920 maisons. Sont enoncs 6.366 mariages.
Le document peut tre tlcharg aprs avoir pass votre
commande.
Ces documents permettaient quand mme aux autorits autrichiennes, et partant aux gnalogistes et aux historiens de nos jours, des calculs statistiques intressants: le nombre des habitants selon les catgories dge, y compris les servantes et les domestiques, la proportion entre les diffrents sexes, le nombre de maisons et des couples qui y vivaient; combien y avait-il de familles compltes par maison, combien de clibataires; quelles taient les professions et combien de gens les exeraient; quel tait le rapport des paysans et des artisans. La quantit plus ou moins lev de gardiens de troupeau permet des conclusions sur le cheptel, etc.

En parcourant les donnes de Mersch concernant les professions des chefs de mnage et adultes vivant dun mtier, on constate que cest vraiment le pays des gens de la terre: plus de 3100 se dclarent dune profession de paysan. Ils sont entours de quelque 98 domestiques, 315 valets et de plus de 555 bergers et gardiens de leur nombreux btail: chevaux, vaches, brebis, cochons et chvres. Les artisans travaillent donc en premier lieu les produits de la ferme ou servent les fermiers comme artisans: ainsi les travailleurs du lin et de la laine sont en nombre: 465 tisserands, 83 fileurs de laine ou de lin, 165 drapiers qui se concentrent Esch/Sre, Wiltz, Vianden et Larochette; les tanneurs et partant les cordonniers avec les savetiers sont lgion. Quelque 205 meuniers et ouvriers des moulins travaillent le bl produit dans les parages ou font marcher les moulins papier. Noublions pas les 214 menuisiers aids par 4 sculpteurs (WEILER Ettelbruck, les JACQUES Wiltz) pour fabriquer le fameux mobilier, antique de nos jours, qui excelle par sa qualit. Il y a aussi quelques curiosits parmi les 15.600 professions cites: Un corroyeur est aussi architecte pendant ses loisirs. A Vianden nous retrouvons notre armurier MARDER dont des armes se retrouvent au Muse National. La mme petite ville soffre un chasse-gueux. A Bissen travaillent les fondeurs de cloches GOUSELLE. Dans toute la rgion concerne les matres des hautes- et basses-oeuvres sont quand-mme une quinzaine. A ct des potiers de terre de Nospelt (21) nous en trouvons encore Beaufort, Bettendorf et Feulen.

Mais le travail du bois dans cette rgion amplement boise nest pas non plus ngligeable: ct des 29 bocquillons, des 50 bcherons, des 16 forestiers et des menuisiers dj cits, noublions pas les nombreux charrons, les tonneliers et les chapentiers, figurant chaque fois avec une soixantaine dartisans. Le gagne-petit est reprsent par 12 faiseurs de balais. Cest la priode ou les paysans acquirent une certaine libert et partant une certaine aisance. Partout on est actif et on commence construite en dur de nouvelles fermes et on meuble firement son nouvel intrieur. Les maons et tailleurs de pierre sont indiqus par les chiffres 168 et 50. Beaucoup d artisans y trouvent leur occupation et leur revenu. Pourtant le nombre des tudiants et coliers est encore assez restreint: 13 sont cits pour tout le dcanat.

Au point de vue sant tout ce beau monde est encadr par 1 seul mdecin Wiltz, 10 chirurgiens dont 3 Vianden, 1 Bour, 1 Diekirch, 2 Ettelbruck, 1 Redange et 1 Steinsel, et 3 praticiens. Les richesses sont administrs par une quinzaine de notaires et ... plus de 130 prtres, curs et bnficiaires seconds par une centaine de vicaires, 10 chapelains, 40 primissaires et 9 ermites qui veillent la sant morale de leurs ouailles.

En tout cas il faut constater que dans nos parages agricoles vit une population qui ne craint pas le travail et a lhabilet dinventer toutes sortes de ressources pour se dbrouiller et pour nourrir les familles parfois nombreuses. Nous les voyons trs souvent vaquer deux ou mme trois mtiers diffrents. La plupart des agriculteurs se font charretiers la morte saison ou colportent les produits du terroir ou des marchandises de pacotille vers les villes et villages voisins.

En tout cas ltude de ce dnombrement nous offre une vue nouvelle intressante sur nos rgions et les alentours immdiats de notre pays. Cest un de ces travaux qui font se rapprocher les gens dune rgion. Et je crois bien que cest, au moins pour notre pays, un effort urgent faire et un manque dattention envers les gens de nos pays voisins quil sagit dveiller au plus vite.

Le document est disponible et peut tre tlcharg aprs avoir pass votre
commande.
Fons
 
Send to a friend

Top

  Recommend this website